Synopsis La Guerre des tuques

Notre histoire s’articule autour de la vision de Cléo, le chien St-Bernard. 
L’interprétation qu’elle fait de cette aventure est nécessairement différente de ce que proposait 
l’œil de la caméra de Monsieur Melançon. Son âge avancé, le nouveau bébé de la famille 
qui lui fait perdre de l’importance, son affection pour son maître Pierre 
et les promenades que ce dernier fait maintenant sans elle, sont toutes des considérations 
qui nous permettront de raconter l’histoire sous un angle différent.
Ce sera Cléo qui manipulera les cordes de la représentation. Son regard permettra de mettre 
une distance face aux événements et de porter un jugement différent sur la réalité. 
Ses préoccupations ne sont pas celles de Luc ou de Sophie. Elle ne participe pas 
à la « guerre » qui oppose les 2 clans. La possession du fort ou du butin l’importe peu. 
Sa seule raison d’être est l’amour qu’elle porte à son maître Pierre. 
C’est par lui que sa vie prend son sens et tout le reste n’est que considération « bassement humaine ».
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s